#Covid19 : À Saint-Flour commerçants, producteurs et artisans passent au e-commerce et au drive

Presse

INSCRIVEZ-VOUS !

Inscrivez-vous et recevez nos dernières actualités par email

C’est une véritable chaîne qui s’est mise en place en quelques semaines à Saint-Flour dans le Cantal et dans les 53 communes de Saint-Flour Communauté dès l’annonce de la fermeture des commerces non-indispensables et des marchés le 14 mars, avant la mise en place du confinement pour lutter contre la pandémie de coronavirus. En préalable, un large recensement des 220 commerçants et artisans toujours en activité a été publié sur internet permettant à chacun de savoir qui était ouvert, à quels horaires et quelles étaient les conditions de vente.

Puis est venue une plateforme numérique qui permet à chaque producteur de disposer de sa propre boutique virtuelle et d’être payé en ligne avant la livraison sous forme de drive tous les vendredis à la gare SNCF de Saint-Flour (et exceptionnellement les jeudis précédant les jours fériés de mai). "En s’appuyant sur la plateforme de services que l’on venait d’élaborer, sur le travail du manager de centre-ville et sur notre programme agricole, on avait les outils de base  pour un projet de territoire" explique Pierre Jarlier, Président de Saint-Flour Communauté et Maire de Saint-Flour, "et puis on a eu l’opportunité d’être mis en contact avec la société Wynd qui a développé la partie informatique". Deux sites en France ont pu bénéficier de ce partenariat : Saint-Flour et Sèvres dans les Hauts-de-Seine.

Un dispositif en pleine croissance

Depuis le 3 avril, tous les chiffres sont en hausse : le nombre de producteurs est passé de 3 à 12, celui des clients de 10 à 160 avec 1415 articles vendus le 17 avril. "Ce succès montre un réel besoin de disposer de substitution aux marchés locaux qui ont fermé et répond à une forte demande de produits alimentaires locaux" poursuit Pierre Jarlier. "Alors on a essayé d’aller jusque chez les gens qui ne peuvent pas venir au drive, on a bouclé la boucle avec la livraison par La Poste".

Car dès le 24 avril ce sont des facteurs qui assureront les livraisons. Les produits à température ambiante seront déposés devant les habitations dans le respect des gestes barrières, les produits frais seront livrés par camion frigorifique. Et jusqu’au 15 juin, la communauté de communes prend 2 euros à sa charge, le client réglant les 2 euros 80 restant.

Cela concerne l’alimentation, mais aussi des biens de toute nature livrés en même temps puisque la plateforme est ouverte à tous les commerçants hormis les grandes surfaces.

 

L’agribashing recule

Parmi les producteurs Virginie Chalvet, productrice associée à la ferme du Puy de Coujoul à Coren (Cantal), qui avant la crise du coronavirus vendait une partie de son lait à une coopérative et fabriquait Fourme d’Ambert et Bleu d’Auvergne. Des fromages vendus aux crémiers locaux, aux restaurateurs et en vente directe. "On a vécu un gros trou d’air les premières semaines, on a même suspendu la fabrication quelque temps. On était déjà sur un drive fermier bienvenue à la ferme à Aurillac mais on n’avait pas de site internet" dit-elle

"Là chacun a sa visibilité, sa solution de paiement et le drive, mais on a senti tout de suite un élan collectif et solidaire. Et les gens sont contents de nous voir au drive lors de la remise de leurs commandes. Ils nous remercient d’être là alors qu’on sort d’un contexte d’agribashing. C’est un véritable accélérateur de particules, on va ainsi limiter la casse.  Je n’ai plus peur de l’avenir, même si j’ai baissé ma production, je la valorise mieux". 

Réinventer le commerce

"Beaucoup de mes collègues n’ont pas repris le travail et sont touchés financièrement car leur activité a disparu" dit Marie-Agnès Rives, commerçante et présidente de l’Office de commerce et de l’artisanat de Saint-Flour. Comme elle, nombreux sont ceux qui n’avaient pas de site internet. "Je préfère que les gens rentrent dans mon magasin mais c’est fabuleux ce qui est en train de se mettre en place, je me prends au jeu en mettant en ligne le plus possible de produits car je le vois dans mes premiers pas, le e-commerce arrive à saint-Flour".

Elle va même jusqu’à imaginer de nouveaux modes de fonctionnement : "Avec une personne âgée peu habituée à internet et au paiement en ligne, je peux proposer de faire la commande et le règlement dans mon magasin, et profiter de la livraison en fin de semaine pour qu’elle n’ait pas à porter ses colis. L’avenir je ne le connais pas, mais on a là tout un environnement nouveau".

"On est en train de créer sans doute des modes de consommation d’avenir à la fois sur la commande et la livraison, on développe le commerce local grâce au numérique, une vraie opération de revitalisation du territoire" conclut Pierre Jarlier.
 

Des évolutions à venir

Dans les prochains jours le dispositif devrait évoluer vers un paiement unique de plusieurs commandes effectuées auprès de producteurs différents.

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/cantal/saint-flour/coronavirus-cantal-saint-flour-commercants-producteurs-artisans-passent-au-e-commerce-au-drive-1819734.html 

 

Pour rappel, Wynd, fondé en 2014 par Ismaël Ould, est l’éditeur de la plateforme omnicanale permettant de gérer l’encaissement, l’orchestration et la préparation de commandes de manière unifiée dans les mondes physiques et digitaux (OMS, PIM, Paiement, Picking, Booking, Stock Management, Self-Checkout, Tablette vendeur). La société emploie plus de 300 experts. Une centaine de marques dans 18 pays lui font confiance. Société en hyper-croissance, Wynd figure également au Next40, indice du gouvernement français référençant les 40 entreprises technologiques les plus importantes en France. Plus d’informations - www.wynd.eu


A propos de l'auteur

À propos de Wynd, fondé en 2014 par Ismaël Ould, est l’éditeur de la plateforme omnicanale permettant de gérer l’encaissement, l’orchestration et la préparation de commandes de manière unifiée dans les mondes physiques et digitaux. La société emploie plus de 300 experts. Une centaine de marques dans 18 pays lui font confiance. Société en hyper-croissance, Wynd figure également au Next40, indice du gouvernement français référençant les 40 entreprises technologiques les plus importantes en France. Plus d’informations - www.wynd.eu Contacts presse Cindy Abi Chala – cindy.abichala@wynd.eu – 06 74 77 16 43

Le point de vente de demain, aujourd'hui !

Découvrez Wynd, la plateforme de gestion omnicanal de vos points de vente

Découvrez nos solutions