Drives piétons : de plus en plus de citadins séduits par ce format

Presse

INSCRIVEZ-VOUS !

Inscrivez-vous et recevez nos dernières actualités par email

Inaugurés en France par Auchan en 2014, les drives piétons ont aujourd’hui investi les centres-villes. Ils ont l’avantage de faciliter les achats et surtout de proposer des prix bas.

Une croissance du chiffre d’affaires pendant les confinements

En 2014, Auchan ouvrait le premier drive piéton en France. Sept ans plus tard, toutes les grandes enseignes s’y sont mises à commencer par Carrefour, Leclerc et Monoprix. Ce mode de courses permet aux consommateurs de commander en ligne, puis de venir chercher ses provisions, à pied. Si quelques-uns fréquentaient déjà ces nouveaux formats, la plupart des Français les ont découverts en pleine crise du nouveau coronavirus, au moment où les restrictions sanitaires rendaient difficiles les courses. Ainsi, « En novembre, leur chiffre d’affaires a doublé par rapport à l’an passé et leur croissance est désormais supérieure à celle des drives classiques ou de la livraison à domicile », révèle Daniel Ducrocq, en charge du service Distribution chez Nielsen.

Un format de consommation qui plait aux jeunes

Le succès des drives s’explique par l’apport d’un nouveau service. En effet, ils permettent de commander en ligne un produit qu’on ne retrouve pas dans le magasin le plus proche et de bénéficier de toutes les références de l’hypermarché du coin. Mieux, ces formats proposent des prix attrayants. « En moyenne, les tarifs sont 30 % moins chers que ceux des magasins de centre-ville », souligne Daniel Ducrocq. A ces avantages, il faut ajouter la flexibilité du service, puisque la livraison se fait en quelques heures seulement.

 

 

Ce qui fait que ce format séduit de plus en plus de jeunes, dont le panier moyen se situe entre 40 et 50 euros. Cependant, « il faut que plusieurs drives soient adossés au même hypermarché, et aussi qu’ils proposent, en plus, des services comme les relais colis qui génèrent du trafic supplémentaire en magasin » pour une meilleure rentabilité, estime Daniel Ducrocq.

Pour rappel, Wynd, fondé en 2014 par Ismaël Ould, est l’éditeur de la plateforme omnicanale permettant de gérer l’encaissement, l’orchestration et la préparation de commandes de manière unifiée dans les mondes physiques et digitaux (OMS, PIM, Paiement, Picking, Booking, Stock Management, Self-Checkout, Tablette vendeur). La société emploie plus de 300 experts. Une centaine de marques dans 18 pays lui font confiance. Société en hyper-croissance, Wynd figure également au Next40, indice du gouvernement français référençant les 40 entreprises technologiques les plus importantes en France. Plus d’informations - www.wynd.eu 

https://www.actu-retail.fr/2021/01/12/villes-drives-pietons-citadins-seduits/

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6755880908575899649

 


A propos de l'auteur

À propos de Wynd, fondé en 2014 par Ismaël Ould, est l’éditeur de la plateforme omnicanale permettant de gérer l’encaissement, l’orchestration et la préparation de commandes de manière unifiée dans les mondes physiques et digitaux. La société emploie plus de 300 experts. Une centaine de marques dans 18 pays lui font confiance. Société en hyper-croissance, Wynd figure également au Next40, indice du gouvernement français référençant les 40 entreprises technologiques les plus importantes en France. Plus d’informations - www.wynd.eu Contacts presse Cindy Abi Chala – cindy.abichala@wynd.eu – 06 74 77 16 43

Le point de vente de demain, aujourd'hui !

Découvrez Wynd, la plateforme de gestion omnicanal de vos points de vente

Find out our solutions