Qu’est-ce qu’un PIM (Product Information Management) ?

INSCRIVEZ-VOUS !

Inscrivez-vous et recevez nos dernières actualités par email

PIM, un acronyme de trois lettres qui signifie Product Information Management en anglais, est un outil de gestion permettant de centraliser les informations produits. La multiplication des canaux de vente complexifie drastiquement la gestion de l’information produit. Ce module permet de stocker les informations à un seul et même endroit.

Présent depuis une dizaine d’années sur le marché américain et plus récemment sur le marché français, le PIM prouve progressivement qu’il est indispensable et devrait être intégré à toute stratégie omnicanal par les entreprises qui souhaitent améliorer l’expérience client.

 

Pourquoi le Product Information Management (PIM) ?

 

Pour fidéliser et marquer les esprits d’une clientèle toujours plus fugace, l’apport de nouveautés dans son propre catalogue produits est un enjeu certain et c’est d’autant plus vrai dans le monde du retail. La multiplication des références et de product data est une réalité de tous les jours face à laquelle les équipes marketing et les équipes achats doivent s’adapter. Ces apports de nouveaux produits favorisent les rotations de stock avec des cycles de vie sont toujours plus courts.

 

Pour s’adapter à cette nouvelle réalité du commerce, il faut être particulièrement agile pour que l’information soit bien intégrée à défaut de noyer équipes et clients. La multiplication des canaux de vente et la complexification des dispositifs augmentent de façon exponentielle les difficultés à maintenir une base de données à jour.

 

New call-to-action

 

Dans un tel contexte, la mise en place d’un logiciel permettant de simplifier et d’optimiser la gestion des données produits semble évidente. Que ce soient les marketeurs qui sont focalisés sur l’expérience client la plus fluide qui soit, les responsables des systèmes d’informations qui cherchent à structurer la data en interne, les acheteurs de produits qui veulent simplifier leur relation client et enfin les responsables e-commerce qui sont en charge des ventes en ligne, tous comprennent aisément les enjeux du PIM (product information management). Quand plusieurs temps pleins seraient nécessaires à l’incorporation de multiples fiches produits en diverses langues pour chacun des supports, le PIM œuvre à rendre la tâche plus aisée.

 

Terminées les feuilles Excel dont les équipes ne voient jamais la fin, un PIM permet de rendre simple la saisie et la consolidation des données. Il fait partie d’un des digital assets dont les entreprises ne pourront bientôt plus se passer, car il répond aux besoins d’optimisation de temps de travail et de simplification des process dans un but de croissance des structures.

 

Comment un PIM fonctionne-t-il ?

 

Lors de la mise en œuvre d’un PIM, product information management, plusieurs étapes-clés sont à prendre en compte pour une efficience maximale.

 

1 — Le recensement

 

Pour débuter, il va falloir tout simplement recenser l’ensemble des données produits en vente et qui se situent dans le système d’information de l’entreprise. Il y a de grandes chances que plusieurs informations produits soient stockées sur différentes applications telles qu’un CRM, un ERP, le site web… Avant de passer à l’étape 2, il est nécessaire de faire un point sur la masse d’informations à rendre homogènes.

 

2 — Le nettoyage

 

À ce moment du process, il est normal de devoir faire un nettoyage des informations récupérées. Il ne serait pas anormal que vous retrouviez des doublons de références ou des produits qui ne sont plus stockés. Il est aussi important de relire les informations produits pour garantir la fiabilité des informations données aux clients.

 

3 — Le remplissage

 

Cette phase du processus est fastidieuse, car elle inclut la mise à jour des informations. Il faudra peut-être amender, modifier et/ou compléter les données existantes. Les informations produits seront ainsi déclinées de manière à suivre les codes de tous les canaux. Par exemple, la description d’un produit sur PC ne sera pas la même que celle sur Smartphone qui encourage plus le côté visuel que l’écrit.

 

4 — La collaboration avec les fournisseurs

 

Il est évident qu’à chaque nouveauté, ce même travail devra être répété. Pour éviter que votre entreprise soit l’unique actrice du process PIM, vous pouvez mettre à l’épreuve vos fournisseurs. Par le biais de modalités d’intégration multiples, ils peuvent participer eux aussi au travail de référencement produit.

 

5 — La diffusion

 

Lorsque l’intégration et la mise à jour des données sont terminées par les équipes en charge, il est temps de diffuser l’information dans les différents canaux de vente. Les caractéristiques de chaque produit sont exposées de manière uniforme et enrichissent l’expérience client. La phase de test de la diffusion précède la mise en ligne officielle.

 

6 — La durée de vie du PIM

 

Avec l’arrivée de nouveautés, il est évident que l’intégration d’informations est un travail continu. Outre les caractéristiques produits, d’autres données relatives peuvent être intégrées : commentaires, notes… Des informations moins techniques, mais tout aussi utiles, car en provenance directe des consommateurs.

 

New call-to-action

 

Quel avenir pour le PIM ?

 

Une étude de Markets and Markets, datant de 2016, estime que la croissance annuelle moyenne des PIM sera de 25,3% jusqu’en 2021. Quand on sait que ces logiciels d’optimisation, au départ très techniques, n’ont réellement vu le jour que dans le milieu des années 2000, il est facile d’imaginer la marge de progression versus les besoins d’adaptabilité toujours plus importants des entreprises.

 

Le prochain challenge des solutions PIM sera de s’adapter aux diverses réglementations des différents pays, politiques de confidentialité et autres qui ne cessent d’évoluer au gré du temps. Au même titre que les logiciels de digital asset management, master data management, qui doivent faire évoluer leur offre pour la rendre toujours plus compétente et en règle avec les lois en vigueur.

 

Cela démontre qu’avec des stratégies omnicanales qui tendent à être de plus en plus développées, il devient primordial d’améliorer continuellement la qualité et la cohérence des données relatives aux produits sur tous les canaux. Les entreprises se doivent de répondre présentes aux enjeux du digital qui se complexifient toujours un peu plus pour une expérience toujours plus user friendly. L’adage de « bonne information à la bonne personne au bon moment » s’en trouve encore plus renforcé.

 

Nous ne sommes qu’aux prémices de stratégies marketing toujours plus orientées client. Ce dernier est au cœur même du devenir de l’entreprise. C’est avec cette notion à l’esprit que l’utilisation d’un PIM peut mettre en correspondance des offres personnalisées ou faire émerger des produits spécifiques avec des profils clients. C’est une expérience client moderne et novatrice pour assurer la croissance du commerce basée sur le flexible data modeling.

 

Aujourd’hui, plusieurs solutions PIM sont disponibles sur le marché. En revanche, il existe peu d’outils à l’image de la solution Wynd proposant un PIM Omnicanal i.e. un module capable d’unifier les informations produits et de les diffuser de manière intelligente sur le bon canal. Développée sous forme d’API le module Omnicanal PIM de Wynd s’intègre facilement aux SI clients (CRM, ERP, Stock…) et récupère les informations nécessaires pour le traitement des données. La solution est également dotée d’un back-office unique permettant de piloter et de contrôler la data.

 

Retailer-omnicanal

 

La maîtrise des données produits est un enjeu de taille pour toutes les entreprises qui souhaitent optimiser et simplifier l’expérience client dans un monde digital de plus en plus complexe. Une base de données se doit d’être facilement exploitable et modifiable pour maximiser les relations à l’entreprise et fidéliser des clients en actionnant les leviers traditionnels du webmarketing. Dans ce contexte-là, le PIM, product information management, est clairement l’outil de demain.


A propos de l'auteur

Passionnée de nouvelles technologies et d’écriture, Lucie a rejoint l’aventure Wynd fin 2018. Elle promeut aujourd’hui l’omnicanalité auprès des commerçants et leur fournit les clés pour réussir leur transformation digitale, après des années de rédaction pour une entreprise d’hébergement spécialisée dans le e-commerce. Elle a notamment participé à la rédaction du « Benchmark E-commerce » et du Livre Blanc « Solution Cloud : laquelle choisir ? ».

Le point de vente de demain, aujourd'hui !

Découvrez Wynd, la plateforme de gestion omnicanal de vos points de vente

Découvrez nos solutions